FAUCONMESPLIX...

Bon-sens et logique sur des questions de société inspirées de l'actualité...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» La récupération de l'énergie...
Mer 12 Juil 2017 - 19:01 par Admin

» Jeu de cartes
Jeu 29 Déc 2016 - 11:53 par Admin

» Puericulture: Baignoire pour bébé
Lun 19 Déc 2016 - 10:33 par Admin

» Wifi gratuit sans abonnement
Lun 19 Déc 2016 - 9:59 par Admin

» Les grandes villes
Dim 10 Juil 2016 - 11:23 par Admin

» La déroute agricole
Mar 1 Mar 2016 - 11:41 par Admin

» Education nationale... Mode sans échec...!
Mar 23 Fév 2016 - 10:33 par Admin

» bonjour à tous !
Mer 25 Nov 2015 - 11:52 par PIERRAL

» La menace territoriale: DAECH
Dim 15 Nov 2015 - 11:00 par Admin

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L'indépendance énergétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 67

MessageSujet: L'indépendance énergétique   Jeu 28 Nov 2013 - 16:13

L’INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE

L’un de problèmes les plus sérieux de notre pays, comme bien d’autres, c’est d’assurer l’indépendance énergétique.

La France a misé sur le nucléaire et possède la production d’électricité la moins chère d’Europe. C’est aussi, la moins polluante, sauf si……

Nous avons proscrit (presque) toutes les énergies fossiles et devons développer des productions alternatives. Je ne parlerai pas d’énergie « renouvelable » car une énergie ne se renouvelle pas.

C’est un abus de langage. On dira, tout au plus, « Inépuisable ».

I. Préambule :

Les atouts énergétiques électriques  actuels de notre pays sont :

- Le nucléaire, pour 75%
- L’hydraulique, avec  12%
- L’éolien, le photovoltaïque, pour 3%
- Les centrales au gaz, 5%
- Les centrales au charbon et au fuel, pour 5%
- La géothermie, non quantifié
- Les marées, non quantifié
- ….
-

Nous devrions parler de notre indépendance énergétique en données globales, c'est-à-dire électricité, gaz, pétrole, etc….

Avec les contraintes du nucléaire (quoi qu’on en pense et malgré toutes les précautions, normes et contrôles, une centrale nucléaire reste une bombe atomique « sous contrôle », et ça fait peur), je veux dire extraction, transport, raffinage, exploitation, stockage et recyclages des déchets…, la raréfaction du charbon qui pollue, la raréfaction des gisements de gaz et pétrolifères, nous n’avons plus le choix que de construire un avenir de plein énergie différente.

Il faut savoir que la dépendance actuelle au nucléaire, au gaz ou au pétrole, nous empêche de vivre :

- Nous payons très cher nos matières premières, qui ne sont pas inépuisables, et dont les cours ne feront qu’augmenter. Le transport a, également, un coût;

- Nous aliénons notre propre souveraineté, dépendant de pays qui peuvent nous mener par le bout du nez (blocus, etc) ;

- Nous jouons avec le feu des polluants à effets de serre…

- Nous sommes, sécuritairement,  vulnérables en concentrant dans des centrales nucléaires, des moyens de production énormes et des stocks qui seraient tentant pour des terroristes.

Il faut donc, repenser globalement notre dépendance à l’énergie et sa production en découlera logiquement.


II. Pouvons-nous obtenir notre indépendance énergétique ?

Contrairement aux idées reçues françaises ou tout semble difficile, même avant d’avoir étudié le problème, je dis OUI.

Et je dis, même, RAPIDEMENT (Moins de 10 ans).

Pour cela, il faut, tout d’abord, effectuer l’inventaire des pistes que nous avons dans les domaines que nous maîtrisons.

a. L’électricité : C’est une force que nous savons maîtriser et produire par différents procédés. Nous savons la transporter, la stocker, l’acheminer jusqu’au consommateur  industriel ou privé ;

b. Le Gaz : C’est également une source d’énergie que nous maîtrisons et savons gérer ;

c. L’Hydraulique : Réservé aux zones où cette énergie est exploitable : Force hydraumotrice (moulins, forges,…)

d. L’éolien : certaines région sont plus propices à ce type d’exploitation : extractions, puisages, … ;

e. Le solaire : même chose (four d’Odeillo);

f. Les autres énergies.

Je n’ai dont pas parlé ni de pétrole ni de nucléaire... quoique…



III. Le pari à faire :

Miser à 90% sur l’électrique.

Pourquoi ?

Parce que nous savons produire, acheminer et distribuer l’électricité. Mais, aussi, parce que nous savons l’utiliser pour le chauffage, la motricité, les transports, l’éclairage, l’industrie… C’est l’énergie favorite.

Nous savons produire l’électricité par le nucléaire, le gaz, l’éolien, l’hydraulique (près de 700 centrales en Midi Pyrénées, par exemple), le photovoltaïque, la géothermie et autres systèmes qui nous permettent, au final, d’appuyer sur un interrupteur ou de prendre un TGV.

Pourquoi pas le gaz ?

Parce que le gaz doit être extrait et n’est pas éternel. Fi des gaz de pétrole, de schiste, ou gaz naturels : Quand on vide une poche de gaz ou de pétrole... on laisse un vide, un trou dans la nature…

On ne sait pas produire du gaz avec de l’éolien ou du solaire…
La méthanisation ? Oui, bien sûr, marginale mais, elle existe et s'exploite sur le lieu de production.

J’ai personnellement une appréhension par rapport au gaz :

- Tout d’abord, il faut de l’électricité pour mettre en œuvre un appareil au gaz.

- La combustion du gaz pollue. Peu, mais elle pollue ;

- L’hiver, les infos nous relatent des appartements ou immeubles dévastés par des explosions liée au gaz ; On a rarement entendu parler d’explosions dues à l’électricité ;

- Une anecdote : Je devais acheter une maison. Alors que j’hésitais encore, la maison a été soufflée par une violente explosion : Une vieille conduite de gaz passait enfouie dans le terrain, oubliée par l’exploitant, sans doute. Elle eut une fuite et le gaz s’était emmagasiné dans le vide sanitaire sous la maison. En rentrant de l’école, la maman a juste appuyé sur l’interrupteur en faisant entrer ses deux enfants. : 3 morts.
Ironie du sort, cette famille n’avait pas le gaz.

Depuis, malgré tous les dispositifs de sécurité, j’ai proscrit le gaz de ma vie. Même une bouteille de gaz ou un flexible sont des bombes d’intérieur. Je ne roule pas au GPL..

Les moulins à vents ou à eau sont toujours capables de transformer l’énergie reçue en mouvement, en force. Ils répondent à des besoins et des sites spécifiques.

Donc, je rêve d’une France électrique, sans gaz (presque tant qu’il y en a) et sans nucléaire (presque tant qu’on ne pourra pas s’en passer), où chacun utiliserait une énergie propre et inépuisable, roulerait ou travaillerait avec cette même source d’énergie.

Sachant que le coût des « appareillages » de production diminue avec la quantité mise en œuvre, les techniques qui sont, aujourd’hui, coûteuses le seront moins demain.

IV. Des règles de base :

Le réseau électrique français est implanté PARTOUT : Il existe. Perfectible, mais existant.

Ce réseau appartient à ERDF qui est soumis à une obligation de service publique.
Mais, qui n’est pas l’Etat.

Produire, bien sûr, mais, économiser aussi : Réduction des consommations par civisme, isolations et avancées technologiques.

Il va falloir transformer nos habitudes pour y accéder, mais, ce sera chose facile puisque l’électricité fait déjà partie de notre quotidien : Il va falloir se passer du gaz et avoir d’autres réflexes.

V. Comment :

a. A l’échelon national :

      i. Nous allons, progressivement, centraliser le gaz pour l’utiliser dans des usines de production d’électricité.
               Les centrales thermiques au charbon seront reconverties en unité de production au gaz.

      ii. Ainsi, le transport du gaz sera centralisé et les usines, équipées de dépolluant de fumées, ne contribueront que peu au réchauffement climatique.
               Finis les kilomètres de canalisations, de raccords, de tuyau qui constituent autant de risques de fuites à travers la France.
               Les particuliers ne brûleront plus de gaz et ne le stockeront plus.

       iii. Les centrales nucléaires : C’est une menace stratégique (faites sauter une centrale et c’est Tchernobyl...).  
               L’utilisation du nucléaire ne peut se concevoir que dans une production disséminée, avec très peu de pertes en ligne et de très petites unités évitant tout risque nucléaire important, beaucoup plus facile à sécuriser. Il faudra, à terme, s’en passer aussi ;

       iv. Nous obtiendrons, presque instantanément, un réseau de production électrique avec des lieux de production proches sans risques de paralysies nationales ;

       v. Il faut stimuler la production de ces moyens de production (à qui nous offrons, à présent, un marché) et les motorisations qui utilisent l’électricité, soit directement, soit indirectement : moteurs à air comprimé, à eau, à pile à combustible,…En augmentant le nombre on diminue le prix.

       vi. Bien sûr, il faut poursuivre les champs solaires et les éoliennes marines, sauf impact négatif sur l’écologie.

b. A l’échelon individuel :

        i. Il faut abolir cette règle qui veut que toute production d’électricité appartienne à EDF : Aujourd’hui, sous couvert de précaution, l’électricité que vous pouvez produire est réquisitionnée par EDF, qui vous l’achète, et vous permet, ainsi, d’augmenter vos revenus (qui sont imposables, bien sûr).
SAUF EN ALLEMAGNE, où chacun peut s'auto-alimenter, mais nos politiques ont trop peur du poids d'ERDF. Des coupures d'électricité et le pays est arrêté (sauf s'il existait d'autres sources...)
               Il vous est interdit de consommer tout ou partie de l’électricité que vous produisez (sauf si votre site est inaccessible à ERDF)...

               En fait, vous prêtez votre toiture, mais, vous vous endettez pour une installation qui ne produit pas pour vous.
 
               Ainsi, l’électricité produite part de chez vous pour faire des km et revenir dans vos prises de courant après avoir perdu 1% dans l’enchevêtrement des fils : Stupide...

               Comme si vous ne pouviez pas utiliser le courant de votre groupe électrogène… !

               Il faut pouvoir consommer ce que l’on produit sur place ;
       ii. Il faut une incitation sérieuse à l’isolation thermique des bâtiments.  Déjà proposée X fois, mais réduite ou supprimée pour différentes raisons;

        iii. Il y a près de 30.000.000 foyers en France. Il nous faut l’ OBLIGATION pour chacun, de disposer d’un moyen de production : Éolienne (les éolienne horizontales ne font pas de bruit et n'ont pas besoin de freinage électrique), panneaux solaires, etc…. Exemple, un immeuble de 30 foyers, verra son toit s’orner de 30 ensembles solaires, par exemple…

               30 millions de foyers qui produiraient, par exemple,  en moyenne, 600w, ça fait déjà, 18 gigawatts…soit le moitié de la production nucléaire…

         iv. Certaines régions possèdent vent et soleil : on pourrait installer plus. D’autres ont moins de chance : on installera le nécessaire.
               Mais, le peu qui sera produit ici, sera compensé par le trop produit là. Grâce aux fils…électriques.

v. Dans un reportage récent, sur TF1, nous apprenions que si tous les moulins hydrauliques existants équipés d'une turbine de production électrique, cela représenterait l'équivalent de 2 centrales nucléaires, sans impact écologique supplémentaire.


c. Corolaire :

Ce sont des centaines de milliers d’emplois crées en recherche, fabrication de panneaux, éoliennes ou autres, installateurs, entretiens, etc…..

Ce sont des innovations technologiques à l’actif de nos entreprises…

C’est un plus pour notre économie et une réduction de notre dette énergétique extérieure, donc, de notre dette/PIB.

VI. Conclusions :

On ne pourra peut-être pas se passer du nucléaire tant que les énergies alternatives n’auront pas pris leur essor, mais, en petites unités de productions, donc, avec de petites quantités d’éléments radioactifs (en attendant les réacteurs du style ITER), ces unités seront moins dangereuses et moins tentantes sur le plan militaire.

La dissémination fait entretenir des circuits courts (je n’ai pas dit courts-circuits): Moins de pertes d’énergie en ligne.

La France pourrait ainsi, être innovante en matière de mini centrales pour exporter cette technologie partout dans le monde.

Il faut aussi re-règlementer la production d’énergie pour encadrer cette activité.

Mais, alors, que deviennent les salariés d’EDF ?. GRDF ?.. Peut-être certains peuvent rejoindre les rangs d’ERDF qui aura besoin de renforcer ces lignes et  de les entretenir.

Mais, aussi, renforcer et réorienter la filiale qui propose les panneaux solaires. Enfin, EDF et GDF pourrait, pourquoi pas, fabriquer ses outils et vendre sa technologie solaire, éolienne, gaz  ou nucléaire, à travers le monde.

Pourquoi voudriez-vous qu’il y ait moins de personnel alors qu’on a besoin de tout le monde ?

VII. En Résumé :

a. Faire le pari du tout électrique ;

b. Réserver le gaz à la production industrielle d’électricité : reconvertir les autres centrales polluantes et assurer un processus sans rejets ;

c. Disséminer la production pour obtenir des circuits courts afin de rationaliser les réseaux ;

d. Disséminer et miniaturiser  la production nucléaire ;

e. Créer une obligation de produire (industriels, administrations et particuliers) après avoir revu la règlementation actuelle et embaucher plus d 300.000 personnes;

f. Favoriser l’économie d’énergie à tous les niveaux ;

g. Développer et inciter les motorisations électriques ou celles dont les énergies sont stockées ou produites avec l’électricité ;

h. Vendre le modèle français à l’étranger.


Sinon, Fauconmesplix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauconmesplix.forumactif.org
 
L'indépendance énergétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la douche énergétique
» Fuite énergétique
» Cristallisation énergétique
» Douche énergétique
» Pierres et énergétique chinoise : Partie 4 : Elément Bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAUCONMESPLIX... :: Environnement, Ecologie-
Sauter vers: