FAUCONMESPLIX...

Bon-sens et logique sur des questions de société inspirées de l'actualité...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» La récupération de l'énergie...
Mer 12 Juil 2017 - 19:01 par Admin

» Jeu de cartes
Jeu 29 Déc 2016 - 11:53 par Admin

» Puericulture: Baignoire pour bébé
Lun 19 Déc 2016 - 10:33 par Admin

» Wifi gratuit sans abonnement
Lun 19 Déc 2016 - 9:59 par Admin

» Les grandes villes
Dim 10 Juil 2016 - 11:23 par Admin

» La déroute agricole
Mar 1 Mar 2016 - 11:41 par Admin

» Education nationale... Mode sans échec...!
Mar 23 Fév 2016 - 10:33 par Admin

» bonjour à tous !
Mer 25 Nov 2015 - 11:52 par PIERRAL

» La menace territoriale: DAECH
Dim 15 Nov 2015 - 11:00 par Admin

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L'adoption...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 67

MessageSujet: L'adoption...   Jeu 2 Jan 2014 - 19:16

L’ADOPTION

L’adoption est un sujet sensible car il touche à l’intime, à l’essence même de notre raison de vivre : perpétuer l’espèce.

Pour quoi faire ? Ça, je ne sais toujours pas.

L’adoption, à ne pas confondre avec le parrainage ou le tutorat, consiste à réparer deux erreurs commises dans le déroulement naturel de la vie :

- Donner un enfant à un couple qui ne peut en avoir ;
- Donner des parents à un enfant qui n’en a plus.

La Nature a prévu qu’il fallait un mâle et une femelle pour procréer afin de « réguler » la prolifération des espèces. C’est le principe de la « double signature ».

Pourtant, il peut y avoir des « ratés » et, dans l’espèce humaine, les sociétés s’organisent pour compenser les « évènements » qui perturbent cette règle.


I. Donner un enfant à un couple qui ne peut en avoir
:

Dans la légitimité naturelle de l’espèce à laquelle nous appartenons, comme dans la plupart des autres espèces, mammifères et autres, il faut un homme et une femme pour qu’un enfant puisse être créé.

Il peut arriver que l’homme ou la femme ne puisse pas apporter sa part à l’édifice pour des raisons accidentelles ou médicales, voire une situation de handicap.
Cela est un drame « naturel » puisque le couple se forme dans ce seul et unique objectif.
L’homme reconnait en la femme les caractères physiques et moraux qu’il souhaite pour son enfant, et la femme projette ses propres critères trouvés en l’homme de sa vie, vers l’enfant à naître.

Tout ceci se passe dans l’Inconscient et peu d’entre nous réalisent ce mécanisme naturel. Donner les meilleures chances à son enfant commence par lui donner les meilleurs caractères de l’hérédité.

Pour cela, il arrive que des enfants naissent sans que l’homme ou la femme n’aient conservé le couple parental, l’enfant n’étant pas forcément représentatif de la « lignée » : « Accident » de procréation, découverte de travers incompatibles, décès, etc.…

Bien entendu, l’éducation sociale fait partie des critères de procréation induits et jouent un rôle dans la préservation ou la non-préservation du couple.

Ainsi, des différences sociales peuvent être considérées comme rédhibitoires et conduire à ne pas assumer les actes précédents.

Je ne parlerai pas de l’avortement qui procède du même mécanisme mais avec une issue plus « radicale ».

Quand un couple formé pense se reconnaître l’un l’autre dans la continuité familiale qu’est l’enfant, cet enfant va être « reconnu » et pouvoir grandir harmonieusement, reflet réciproque de deux êtres fondateurs.

Quand ce même couple ne peut enfanter, le drame survient dans la non-réalisation de la fusion espérée et la solution à l’amour non-procréateur peut être l’adoption.

Un certain nombre de critères devront être abandonnés par la force des choses, mais, l’accent restera fixé au désir de se prolonger et du partage du reflet d’amour réciproque. L’origine ou la couleur de la peau peut passer au second plan.

Dans l’adoption, la dimension parentale reste intacte et l’amour réuni en un enfant est le but majeur et primordial de la démarche. Si l’acte procréateur n’a pas porté ses fruits, si l’attente de la grossesse n’a pas existé, le désir de l’enfant prime avant tout pour lui transmettre, à défaut des caractères héréditaires cellulaires, les caractères moraux et éducationnels de la famille.

L’amour porté à un enfant adopté est peut-être encore plus fort que pour un enfant naturel pour compenser ce manque intrinsèque de reconnaissance constitutive des deux parents.
L’enfant est « choisi » et non créé. Il sera élevé dans la continuité familiale avec le même désir de réussir cette transmission.

II. Donner des parents à un enfant qui n’en a plus :

L’enfant n’a pas été abandonné. Il a été placé, recueilli. Et il y a toujours une bonne raison qui a fait que la vie n’a pas été interrompue et a conservé toutes ses chances.

L’ « abandon » (quel horrible mot) n’est que l’abandon administratif de l’enfant placé pour qu’il se développe et puisse avoir droit à sa vie.

Au contraire de l’avortement qui, lui, est irréversible.

L’enfant choisi par un couple est la chance d’une famille équilibrée. Du reste, si son évolution est suffisante, le choix sera réciproque et l’enfant tendra les bras vers ceux venus l’adopter.

Un enfant choisi est aussi important qu’un enfant « créé », voire plus pour les adoptants qui « corrigent » ainsi ce que la Nature ne leur a pas donné.

L’enfant découvre ce qu’est une famille, se fond dans le moule du couple. Il se projette dans un avenir sur le modèle parental établi.

Lorsque l’enfant découvre son adoption, c’est toujours un drame pour lui car il s’est construit des racines dans celles des ses parents et culpabilise de cette immersion qui peut lui sembler « parasite ».

Il est contrarié de ne pas comprendre pourquoi il est né et des raisons qui ont conduit à son placement.

N’était-il pas assez bien ?

Évidement, il est important que l’enfant découvre ses vraies racines car elles sont sa transmission cellulaire héréditaire, son fondement.

De ce fait, il découvrira qu’il a été, non pas rejeté, mais sauvegardé parce que les conditions requises pour sont développement n’étaient pas avérées.

Au plus tôt, « Naturellement »…

Pour cet enfant, il y a deux chances :

o Celle de son hérédité première constitutive ;
o Celle de son hérédité éducative, sociale et familiale.

III. Réflexions:

Les parents adoptifs ont toujours peur de ses instants : L’enfant va t-il les rejeter ?

Entre la culpabilité de l’enfant qui croit avoir été rejeté, celle des parents adoptant qui ont tu la vérité des origines, et celle des parents biologiques qui finissent par regretter, on se rend compte que seuls l’amour et la vérité sont importants.

Je ne peux m’empêcher de penser aux mères ou pères célibataires,  ou l’ « abandon » est partiel et qui se retrouveront dans la même problématique… un jour….

Je ne peux, aussi, comprendre le désir d’adoption de couples homosexuels et les motivations sincères de leurs requêtes.

Mais, on ne parle plus, alors, de corriger un défaut de la Nature Père-Mère, du couple fondateur héréditaire.

Si l’adoption n’est ni le parrainage ni le tutorat, c’est que l’équilibre de l’enfant et des parents ne font qu’un tout Naturel.

Je pense que l’adoption doit être un correctif dans une ligne Naturelle. Où il faut un homme et une femme pour prolonger l’espèce.
Sinon, quel sera le modèle constitutif de l’enfant pour son avenir ?

Les derniers remous de l’actualité doivent nous faire réfléchir qu’il n’y a pas que des textes, des lois, des politiques qui régissent le monde, mais, avant tout, la Nature et, qu’à la contrarier, on ne grandit jamais l’Homme.

Logique.

Alors,
Fauconmesplix….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fauconmesplix.forumactif.org
 
L'adoption...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adoption et kafala
» Adoption animaux
» Besoin de votre avis : latidoll adoption center/ paypal
» [Généa] - Né sous X et adoption
» Italienne d'adoption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAUCONMESPLIX... :: Société-
Sauter vers: